De la Corée au Japon, il n’y a qu’un pas !

C’est dans ma salle de bain aujourd’hui que je reviens avec un article sur ma routine de soin. Que ce soit celle du matin ou du soir, elle est similaire et j’utilise quasiment les mêmes produits. Mais ce n’est pas uniquement des produits que j’applique dont je voudrais te parler, c’est plutôt sur une façon de faire.

Il s’agit du layering.

Mais quèsaco ? C’est une technique traditionnelle de beauté japonaise consistant à superposer plusieurs couches de produits sur sa peau tel un millefeuille ! Et pourquoi dit-on qu’il est efficace ? Tout simplement parce qu’il consiste à hydrater la peau à plusieurs reprises, et en utilisant différentes textures de produits. On adapte bien évidemment ce rituel à son type de peau !!

Mais il a également une dimension thérapeutique puisque ce temps pendant lequel le rituel est effectué est un temps que l’on consacre à soi et qui représente un véritable moment de détente et de sérénité. Ce genre de petit moment que chacun a parfois du mal à conserver dans sa journée bien remplie !

Le layering se pratique généralement en 6 étapes.

LA PHASE DE DEMAQUILLAGE

Cette phase va permettre l’élimination des impuretés. Elle est vraiment indispensable en fin de journées surtout si tu as tendance à te maquiller quotidiennement. C’est pendant la nuit que la peau travaille à sa réparation et à sa régénération. Elle n’a pas besoin d’être déconcentrée par une couche d’agresseurs.

Je ne me sens pas tellement concerné par cette phase car je me maquille très peu voire pas du tout et que la phase de nettoyage lui suffit (Oups j’ai spoiler la phase suivante). Mais ne jamais dire jamais et j’utilise pour ça, de l’huile végétale.

L’avantage de l’huile c’est qu’elle s’applique directement avec les mains (Propres bien sûr !!) et que son utilisation n’est pas du tout agressive pour la peau !! L’huile va permettre l’élimination des impuretés et cette étape va aider à l’hydratation de la peau !

huiles-vc3a9gc3a9tales.jpg

LA PHASE DE NETTOYAGE

Cette phase permet de se débarrasser des dépôts accumulés au cours de la journée et de la nuit. Notre peau est vivante : chaque nuit, chaque jour, elle sue, elle créée du sébum et génère des cellules mortes. Ajoute à ça la pollution : la peau est cracra !

J’utilise pour cela un savon au lait d’ânesse (Je t’en ai déjà parlé ici) et je suis toujours aussi ravie de son action sur ma peau ! Matin & Soir, Avec ou Sans ma petite brosse, ma peau se porte bien mieux ainsi !

Phase de nettoyage

LA PHASE APAISSANTE

Cette phase va permettre de purifier la peau et lui redonner de l’éclat. Elle permet également d’éliminer les résidus de calcaire laisser lors de la phase de nettoyage.

J’utilise pour cela des eaux florales. Il en existe de nombreuses pour chaque types de peaux et auront l’avantage de nettoyer le visage en respectant le pH de la peau. Celle de lavande sera spécifique aux peaux grasses, celle de rose aux peaux sèches et fatiguées, celle de camomille pour les peaux irritées et j’en passe. On-adapte-ces-produits-a-son-type-de-peau !!!

Eaux florales

LA PHASE CONCENTRE EN ACTIFS

On nomme aussi cette phase par l’application d’un sérum. Le sérum a pour objectif de renforcer les bénéfices d’un soin hydratant mais n’a pas vocation à le remplacer. Concentré en actifs, son rôle est de préparer la peau avant l’application de son soin hydratant habituel. De texture légère et fluide, il est vite absorbé par la peau, ce qui permet d’appliquer sa crème de jour ou de nuit peu de temps après.

Pour répondre à cette phase, j’ai pris l’habitude d’appliquer sur ma peau du gel d’Aloe vera. Ce n’est pas un sérum mais ce gel s’adapte parfaitement à ma peau à tendance grasse. Il aide au renouvellement cellulaire et permet d’améliorer l’élasticité de l’épiderme et de lutter contre son vieillissement (Il n’est jamais trop tôt pour ça !)

Gel d'aloe vera.JPG

LA PHASE NUTRITION

Cette phase va pas tout simplement nourrir et aider l’épiderme à se protéger des agressions extérieurs.

Il existe un grand nombre de crèmes sur le marché et  notamment celle ci que je suis en train d’utiliser suite à un envoi presse de la marque Jowaé.

Inspiré du mot « harmonie » en coréen, la crème Jowaé privilégie les actifs et les matières premières issues du monde végétal, pour respecter au mieux la peau et rétablir l’équilibre vital de la peau face aux agressions quotidiennes.

JOWAE

Elle est principalement destinés aux peaux mixtes à grasses et je vous assure qu’elle fait bien son job !! Son odeur est douce et niveau compo, je n’ai rien à dire. Elle s’intègre parfaite dans ma routine de soin (Crème coréenne pour une routine japonaise, pas mal n’est ce pas?!) (A la découverte de l’Asie !!) 

J’utilise cette crème uniquement en crème de jour et pour une hydratation plus importante avec l’arrivée du froid, le soir, j’applique directement de l’huile de jojoba ou d’avocat, selon mes envies et l’état de ma peau !

LA PHASE CONTOUR DES YEUX

La peau sous les yeux est 10 fois plus fine et donc fragile et facilement marqué par la fatigue. Il est important de bien la protéger et c’est souvent une phase qui passe à l’as.

Quoique ! L’huile d’avocat répond également à cette nouvelle phase en hydratant, protégeant et en réduisant les signes de fatigues. 2 en 1 !!!

Alors tu me diras que ça doit être long d’appliquer tout ça sur le visage mais pas du tout. C’est aujourd’hui devenu un réflexe et il est très facile et rapide à mettre en place. Le plus long dans tout ça c’est limite de se brosser les dents !!


Je ne parle pas encore chinois, japonais ou coréen mais certaines de leurs habitudes me plaisent bien. Et toi, ta routine de soin comment ? Tu connaissais avant ça la marque Jowaé?

Publicités

Gastronomie belge

Il y a longtemps que je n’ai pas écrit un article dans cette rubrique ; celle de la haute gastronomie. Ou pas. Je ne parle pas de haute gastronomie lorsque je suis derrière les fourneaux mais juste de cuisine, de repas vite fait mais bien fait, pas trop gras mais gourmand (Avec l’accent de de Cyril Lignac please) et d’équilibré bien entendu !

Direction aujourd’hui dans ma cuisine.

L’année dernière j’ai écris 2 ou 3 articles sur ce sujet en te présentant des recettes autour de la courgette. Mais je te rassure, la courgette n’est pas le légume qui constitue essentiellement mon alimentation. J’essaye de varier les plaisirs (La saison de la raclette est officiellement ouverte !) Mais c’est vrai que lorsque l’on veut manger les légumes de saison, on a parfois l’impression de faire des cures de certains aliments. Et arrivée l’heure de faire les courses ou de préparer le repas, on n’a parfois encore moins d’idées avec ce type d’aliments.

Pour changer des traditionnelles « chicons gratin » (Ou plus connu sous le terme « endives au jambon »), je te montre non pas 1 mais 2 recettes autour de l’endive (Histoire que je ne fasses pas trente.six.milles articles sur ce sujet!)

Endives

L’endive n’est pas toujours appréciée à cause de son amertume mais il suffit de parfois bien l’assaisonner pour casser ce goût et lui donner sa chance dans l’assiette ! L’endive contient beaucoup d’eau et est très peu calorique. Ces teneurs en fibres et en sélénium sont très intéressantes pour l’organisme. On va la trouver sur les étals d’octobre à mai. C’est donc un légume à consommer de préférence en hiver.

  • Salade complète aux endives

Quelques cerneaux de noix, des dés de fromages et des dés de jambon, des petits croutons, une pomme et bien évidemment des endives. Pour l’assaisonnement, c’est avec du vinaigre de noix, de la moutarde et de l’huile que tout se joue.

Noix

  • Tarte tatin chèvre et endives caramélisées

Faire rissolées quelques minutes les endives coupées en deux dans le sens de la longueur dans une poele bien chaude avec du beurre. Dans un moule à manqué, dispose du beurre en morceaux et saupoudre de sucre.
Préchauffe le four à 200°C (thermostat 6-7) et en enfourne le temps que ça caramélise.

Dispose les quartiers d’endives en rosace, au fond du moule.
Coupe la bûche chèvre en tranches fines et dispose-les sur les endives.
Saupoudre d’herbes de Provence. Sale et poivre.

Recouvre avec la pâte feuilletée ou brisée, le bord de la pâte doit glisser entre le moule et les endives.
Enfourne 20 min, la pâte doit se soulever et prendre une belle couleur blonde.

Prend une assiette légèrement plus grande que le diamètre du moule, puis pose-la dessus, et d’un geste retourne l’ensemble. Attend 5 ou 6 secondes, et soulève délicatement le moule.

Salade

Ces recettes vont peut-être te paraître simplissimes. Elles n’ont pas pour but d’être très élaborées non plus, juste là pour te donner des idées de repas.  Elles sont très rapide et nous à l’appartement, on se régale avec !! Elles ne demandent pas beaucoup d’ustensiles et peut importe la cuisine que tu as, tu peux les réaliser.


L’endive n’est pas forcément facile à cuisiner et j’espère qu’avec cet article, tu auras envie de les consommer ! Je suis bien entendu preneuse d’autres recettes autour de ce légume alors n’hésite pas à me donner tes conseils en commentaire !!

Ma lessive maison

« Patati et patata,
Toute la journée, ça n’arrête pas,
Faut faire le feu et la cuisine, la vaisselle, le ménage, …
C’est vraiment de l’esclavage ! »

Loin d’être Cendrillon, j’ai eu cet air musical en commençant l’écriture de cet article et je me suis dis, pourquoi pas te le faire partager (Ne me remercie pas!) Pourquoi cette chanson? Parce qu’aujourd’hui, on est dimanche, on a changé d’heure, les journées à profiter du beau temps diminuent, l’hiver va commencer à pointer le bout de son nez et c’est souvent quand la nuit tombe que je profite d’être chez moi, bien au chaud pour faire quelques tâches ménagères comme les lessives et le repassage devant 7 à 8 ou 66 minutes ! Et dans ma démarche écolo-écono ou Zéro déchets (Appelle la comme tu veux!), j’ai voulu tester la fabrication de la lessive maison !!

Lessive maison O'Fd'A

Pourquoi ? Un grand paradoxe existe quand on sait que le but de laver notre linge est de le rendre propre et que l’on utilise pour ça de la lessive qui est tout sauf propre !! Les lessives sont de plus en plus sophistiquées, avec des promesses de plus en plus stupéfiantes : laver toujours plus vite et toujours mieux, pouvoir laver couleurs et blanc sans aucun dégorgement… Mais ces promesses ont un prix et pas des moindres pour notre porte monnaie et l’environnement !

Ma sœur a réalisé sa lessive elle-même dans un premier temps et quand elle m’a dit que c’était un jeu d’enfant pour la faire, je me suis dis pourquoi pas ! Et en effet, mettre ces idées en place, c’est très facile avec le fleurissement des actions Zéro Déchets ! J’ai utilisé pour ma part la recette du livre « Famille presque zéro déchet – Ze Guide » mais sur Internet et dans des bouquins du même style, tu en trouveras beaucoup !! A base de savon comme ici, de lierre et même de cendres, tu n’as que l’embarras du choix.

Livre Ze Guide O'Fd'A

  • 1L d’eau chaude pour 1L de lessive
  • 1 cuillère à soupe rase de cristaux de soude
  • 20g de savon de Marseille en paillettes
  • 20g de savon noir liquide
  • Quelques gouttes d’huiles essentielles de ton choix

D’ailleurs en parlant de savon, j’utilise à la fois du savon de Marseille et du savon noir liquide comme indiqué. Beaucoup de recettes indiquent uniquement le savon de Marseille et en plus grande quantité. Avec cette recette, je pense que ma lessive, lorsqu’elle refroidie, à tendance à moins gélifier mais ce n’est que des suppositions .. (Ou s’agit-il juste d’un manque d’eau par rapport à la quantité de savon?) Si tu as d’avantages d’explications, je suis preneuse !! Et pour les novices, oui la lessive maison gélifie lorsqu’elle refroidie et donc avant chaque utilisation, il faut bien secouer (Genre bien bien !!) et la lessive va se « casser ».

Je t’assure que c’est très facile de la réaliser soi-même cette lessive. Il suffit d’ajouter tous les ingrédients ensemble sauf les huiles essentielles et porter à ébullition. Une fois la lessive tiède, j’ai mis mon mélange dans une ancienne bouteille de lessive et j’y ajoute quelques gouttes d’huiles essentielles. Arbre à thé, mandarine ou lavande, je change en fonction de mes envies ! Rien de plus naturel !!!  Et pour ce qui est du prix, alors certes il va falloir acheter plusieurs produits d’un coup ce qui peut revenir un peu cher au démarrage mais au final, vu les faibles quantités de savon utilisées pour 1litre de lessive à chaque préparation, le calcul est vite fait pour se rendre compte que c’est une sacré économie de faite !

HE O'Fd'A

Et le résultat ? Je ne peux pas te dire que ma recette est la meilleure parmi toutes celles qui existent car je n’ai jusque là réalisé que celle-ci.  Cependant, j’en suis très satisfaite, mon linge est propre (C’est justement ce qu’on lui demande !) Je n’ai jusque là aperçu aucune traces blanches sur les vêtements noirs. Ma lessive maison vient à bout de toutes les tâches … MAIS comme je n’ai pas d’enfants, je ne sais pas si ça marche pour les taches coriaces …  Mon linge n’a pas vraiment d’odeurs (Adieu odeur de lessive chimique) ce qui est un peu particulier au début car on est mine de rien habitués aux odeurs artificielles mais rassure toi, on s’y fait rapidement (Après avoir reniflé et inspecté plusieurs fois mon linge après les premiers lavages !) Et si je veux le parfumer, je mets dans mon eau de repassage des HE et le tour est joué !

Ma sœur est également satisfaite de sa recette de lessive. Elle utilise pour 3L d’eau ; 60g de savon de Marseille, 6 c-à-s de bicarbonate, 150g de cristaux de soude, 20gouttes d’HE de Citron, 30g. d’HE de lavande et 20 à 30g. d’HE d’arbre à thé.

Et chaque produits du commerce peut avoir son équivalent naturel comme le vinaigre blanc qui adoucit le linge, qui préservera les couleurs de ton linge et préviendra ta machine du tartre. Pour le linge très sale, il est conseillé de la faire tremper dans de l’eau bouillante avec 1 c-à-s de percarbonate pendant la nuit ou prélaver les tâches avec du savon noir !! Pour ce qui est des tâches de vin ou chocolat, saupoudre de la terre de Sommières et laisse sécher ; une fois la poudre sèche, enlève-la avec ton aspirateur.


Alors tu es convaincue et tu veux devenir une vraie fée du logis écolo-écono ?

O’Coiffure d’Adèle

Encore une fois je vais parler cheveux (J’ai l’impression que mon blog va devenir un salon de coiffure) mais si tu me suis sur Instagram, tu dois savoir que j’étais comme une folle à l’idée de recevoir des soins professionnels pour cheveux afin de les tester et de partager mon avis grâce à différentes publications. La gamme en question, c’est l’Oréal Professionnel. Et oui pas n’importe quelle marque, le leader mondial de la beauté !!

OREAL Ensemble 2

Je suis devenue ambassadrice (Ouais c’est classe de dire ça !!) de la marque pour la série de soin Absolut Repair. Une gamme de soin pour réparer et renforcer en profondeur les cheveux pour un résultat instantanée (!!) Mon coffret comprenait donc un shampoing reconstructeur, un masque et un sérum associé. Un joli petit cadeau que je me suis empressée de décrypter et d’essayer !!

Et oui décrypter car depuis peu, et tu as du le voir sur mon blog, j’essaye de consommer moins et mieux. Consommer moins : facile car c’est une gamme au bon goût de gratuit mais mieux : bonne question ! J’ai donc analysé en détails la liste des ingrédients grâce aux site de la Vérité sur les Cosmétiques. AQUA : Ok – COCO-BETAINE : Ok – GLYCERIN : Ok – GLYCOL DISTERATE : Ok – SODIUM LAURETH SULFATE : Aie ça coince. Irritant, agressif, toxique pour les organismes aquatiques et donc néfaste pour l’environnement. Il est écrit que son utilisation fréquente participe à éliminer la protection naturelle de la peau et du cuir chevelu ce qui n’est pas très logique pour une gamme de soin qui se veut reconstructrice, protectrice et réparatrice.

Toujours est-il que j’ai essayé cette série de soin et je n’ai pas été déçu !!

J’utilisais depuis quelques mois un shampoing solide naturel mais je me suis aperçue que mes cheveux avaient tendance à regraisser facilement et qu’une huile sèche après lavage était la bienvenue. Je n’ai pas changer de propos et je suis toujours conquise par ce type de shampoing. Je l’utilise encore chaque semaine et désormais j’alterne avec les produits l’Oréal.

Rien à dire sur le shampoing. Concernant le masque reconstructeur, la texture est agréable et facile à appliquer sur le cuir chevelu ! L’odeur est divine et bien qu’elle soit assez forte lors de l’application, une fois les cheveux rincés et secs, elle n’est plus aussi présente et reste douce. Dés la première utilisation, j’ai vu les effets sur mes cheveux : mes pointes étaient belles et mes boucles redessinées (Bien que ce ne soit pas un produit destiné aux cheveux bouclés!) Par contre lors du rinçage, je trouve ça un peu plus fastidieux. Mes cheveux sont fins et le produit est long à rincer. J’ai toujours cette sensation qu’il me reste du produit en surplus sur les cheveux mais au final, non !

Pour ce qui est du sérum, je n’ai rien à dire également. Odeur, texture, application, résultat & cette fois ci packaging au TOP. Son contenant est en verre et c’est très agréable. Un petit plus de la marque vers une démarche plus écologique (Pas sur que l’Oréal ait réellement pensé à ça en commercialisant ce produit mais bon ..) (Au lieu de bosser sur la compo, on va dire qu’ils ont tout misé là dessus!)

Outre les soins, pour aider mes cheveux à être plus beaux et plus forts, j’ai également demandé à Christophe de me couper les pointes. Même pas peur, j’ai confiance en son talent de coiffeur du dimanche et on va dire qu’au lieu de me couper les 3 cm de cheveux demandés, il s’est légèrement enflammé et en a coupé 7 (C’est qu’il a confiance le p’tit!) Maintenant j’ai un « joli » carré frisé sans fourches.

OREAL Cheveux

J’ai également fait à la fin de l’été une cure de magnésium marin suite à une perte de cheveux importante, des états de fatigue et de stress. J’ai choisi des ampoules de magnésium marin que l’on a pris durant 20 jours chaque matin. Niveau goût, ce n’est pas ce qu’il y a de plus bon ; un concentré d’eau salé, ça réveille le palet !!

Le magnésium marin est la forme la plus naturelle et la mieux absorbée par l’organisme.  Selon des études, les 3 quarts de la population sont carencés en magnésium et cela s’explique par une alimentation moderne qui privilégie les aliments industriels, raffinés, transformés et donc nutrionnellement beaucoup plus pauvre qu’une consommation d’aliments frais, complet et bio. S’ajoute à ça le stress qui épuise nos réserves de magnésium (Comme ci on avait en plus besoin de ça ..) 

Je ne mange pas particulièrement tous mes aliments sous forme complets et bio et forcément mes stocks de magnésium n’étaient pas au top niveau. Ma perte de cheveux a été un signe de cette carence et sans hésitation, je recommencerais cette cure ! (Même sans perte de cheveux, je te la recommande car elle ne fais de mal à personne !) (Sauf peut être à ton palet délicat ..)  J’ai vu un réelle différence lors du lavage et du brossage de mes cheveux. Limite je peux désormais compter les cheveux que je perd (!!)


Je suis ravie d’essayer cette gamme de soin l’Oréal (MERCI!!!) et je te la conseille. Un soin à faire à la maison pour un résultat comme ci tu sors de chez le coiffeur !!!! J’adore ma nouvelle routine ! Et toi c’est quoi la tienne ?

Sortez les mouchoirs ! #1

Sans aucun doute, je peux écrire ici que l’automne est bel et bien arrivé dans notre région. Soudainement, il a fallu ranger les shorts et ressortir les écharpes pour affronter cette nouvelle saison.  Rien de tel pour devenir malade. Moi la première. Rien de bien méchant, le changement de température soudain à eu raison de moi et le rhume s’est installé.

J’ai eu l’envie de parler du rhume ici et de te donner les solutions naturelles que l’on applique chez nous. Mais au fur à mesure que j’écrivais cet article, je me suis rendue compte que j’en avais beaucoup trop à dire et qu’il était extrêmement long à lire … De peur de te perdre dans mes nombreux paragraphes, je suis partie sur l’idée de te présenter notre premier et pas des moindres changement dans notre quotidien.

Remédes contre le rhume

« Mais dis moi Jamie, que se passe-t-il quand on est enrhumé ?  Lorsque l’on est enrhumé, le virus du rhume se multiplie dans nos narines et notre nez commence à couler (Tu sais la petite goutte au nez très glamour que l’on a tous déjà eu !!) Petit à petit il n’arrive plus à jouer son rôle de barrière contre les microbes. Le rhume provoque une surinfection, l’écoulement nasal s’intensifie. Trêve de suspense pour enfin aborder le sujet de cet article, c’est à ce moment là qu’il est important de bien se moucher afin de faciliter l’évacuation des sécrétions (Ou de la morve pour être plus familier) et de dégager les fosses nasales. Ainsi on guérit généralement plus rapidement. (Merci Jamie!) »

Et si il y a bien une chose que je déteste entendre, c’est les reniflements. Renifler sans arrêt ne fait que progresser l’infection. Les sécrétions finissent par s’écouler en arrière des voies nasales et forcément, on empire son cas .. Alors pensons tous aux mouchoirs et pas n’importe lesquels !

Mouchoirs en tissu 1

Pour se moucher, on a la team mouchoirs en papier contre celle des mouchoirs en tissu (Et celle des joueurs des foots .. ) (Vidage de nez en se bouchant la narine et en poussant fort … A tes risques et périls !) Nous en tout cas, depuis cet automne, on a changé de team et nous voici dans celle des mouchoirs en tissu !

J’ai grandi pour ma part avec des mouchoirs en tissu. Des grands mouchoirs pour papa et des plus petits et colorés pour ces 3 filles (chéries), j’ai rapidement repris le pli de glisser un mouchoir dans ma poche pour ma journée et de le mettre dans le panier à linge sale le soir. Pour Christophe, la tâche a été plus difficile. Il n’était pas tellement convaincu et trouvait ça moins hygiénique que des mouchoirs en papier. Finalement, après plusieurs arguments de ma part, il a essayé et les a adoptés. Mission réussie ! (Et aussi parce que je n’ai pas racheté de paquets de mouchoirs en tissu ?! Hum peut être un peu ..) 

Et oui, certains diront que les mouchoirs en tissu sont idéals pour la prolifération des bactéries. J’ai envie de dire que ni plus ni moins que les mouchoirs en papiers qui finissent eux aussi dans notre poche et réutilisés pour la plupart plusieurs fois. Alors certes en cas de gros rhume, il vaut mieux en avoir plusieurs sur soi histoire de changer régulièrement. Mais une fois passer en machine et repasser, nulle prolifération possible et un bilan écologique plus que satisfaisant !

Ecologique & Economique, une action de plus mise facilement en place dans notre quotidien. Ces mouchoirs en tissu, je les ai confectionné moi même. Découper des carrés de 30cm de côté dans un restant de tissu et un petit point zigzague plus tard, j’ai réalisé une dizaine de mouchoirs  en un rien de temps. J’ai choisi une couleur pour mon point zigzague qui tranche complètement avec la couleur du tissu et je trouve ça plutôt sympa.

Mouchoir en tissu 2

Ah oui, gros avantage là encore des mouchoirs en tissu : fini les déchets de papiers dans tout le tambour de la machine et sur les vêtements quand … * je ne citerais pas de nom, il se reconnaitra *  oublie de vider ces poches. Je suis sûr que tu as le même soucis chez toi. Rassure moi ?!!


Très glamour ce sujet mais toujours d’actualité ! Comme je le disais, c’est un sujet qui m’a beaucoup inspiré. Peut être qu’un nouvel article où j’aborde mes remèdes naturelles te plaira ? Aromathérapie principalement! Toujours est-il que toi, tu es plutôt team mouchoir en papier ou en tissu ???