Mon pain sans gluten

Si tu suis mes aventures sur le blog, tu sais qu’en ce mois de Mars, je suis lancée le défi de manger sans gluten. Je t’explique le pourquoi du comment ici et avant de me lancer dans le bilan de cette expérience, j’ai eu envie de te faire part de mes quelques modifications alimentaires à mi parcours du défi.

En démarrant cette aventure, je suis dis c’est facile, je retire les pâtes de mon alimentation et le pain. ET LE PAIN !!!! C’est le plus gros challenge car je me rends compte que, sans en abuser, j’en consomme très régulièrement. Au petit déjeuner, je prends 2 à 3 tartines et au diner, je ne fais pas grande cuisine : une soupe, une jolie salade dans l’assiette, un morceau de fromage accompagné de pain et voilà notre souper préféré. Pour tout te dire, j’ai même une machine à pain et on en fait systématiquement deux par semaine.

Pour le petit déjeuner, j’avais anticipée avec un reste de flocons d’avoine sans gluten dans mes placards mais pour le soir, je me suis trouvée bien embêter. A vrai dire, je me suis lancée dans ce défi sans vraiment réfléchir à mes repas pour la semaine. Arrivée à l’heure du soir, misère, qu’est ce que je vais manger ….. Je ne me suis pas laissée mourir de faim, ça serait mal me connaître, mais j’ai rapidement réfléchi à des idées de repas sans gluten. Seulement, le soir je n’ai pas tellement envie de cuisiner .. Je prépare déjà nos repas pour le midi alors faire deux repas dans la soirée, faut peut-être pas abuser !

Pourquoi changer nos habitudes ?!!! La solution est tout bêtement de faire mon pain !!

Ofildalde. Sans gluten

Cependant, faire son pain sans gluten, ce n’est pas une mince affaire. Le gluten est une substance élastique, un peu comme du chewing gum, qui lors de la fabrication du pain emprisonne le gaz carbonique dans la pâte et permet au pain de lever. Sans gluten, il est difficile d’obtenir un pain aéré. La concentration du gluten dans la farine est essentielle car elle rend cette farine panifiable. Il existe de nombreuses recettes sur Internet pour obtenir un pain levé et sans gluten. Comme quoi tout est possible ! Mais il faut pour cela 3 à 4 types de farines, une levure spécifique et parfois même du psyllium, sans pour autant être sûr du résultat. Les commentaires sous les recettes ne sont pas toujours encourageants … Et comme je ne sais pas si le sans gluten est indispensable pour moi, je n’ai pas envie d’investir dans plusieurs sortes de farines que je ne saurais pas utiliser une fois le défi terminé.

Pour quand même réaliser mon pain, j’ai fais appel à Schär. Schär est une marque très répandue dans le domaine des produits sans gluten. J’ai trouvé un Mix pour pain où les farines et la levure étaient fournies. Pour 5.85 euros, j’ai peux réaliser deux pains facilement.

SCHAR

J’ai mis 50cl d’eau, 8g d’huile et du sel, 500g de farine Schär et son petit sachet de levure dans ma machine à pain avec le programme pétrissage. Au bout d’1 heure 50, j’ai obtenu une belle pâte levée que j’ai transféré dans un moule à cake et direction le four préchauffé à 200°C pour 25 minutes. Mon choix de moule n’était pas idéal. Je ne m’attendait pas à ce que la pâte gonfle autant !!! A l’avenir je vais mettre ça dans un moule rond et plus large pour que le pain ne déborde pas autant. J’essayerais de te partager le résultat de mon prochain pain sur Instagram. Et oui, parce qu’il y aura de nouveau pain. Et bien entendu avec le Mix Schär !

Ofildalde. Pain sans gluten

Bien qu’il soit pas très coloré, mon pain est très bon ! Le mie n’est pas du tout friable et est très moelleuse. Entre un pain de mie et une brioche, c’est très agréable. Ca change de ce que je fais habituellement car je réalise toujours des pains complets avec de farine allant du type 110 au type 150. On ne peut faire plus complet .. C’est sûr, les bienfaits ne sont pas les même, la farine est blanche comme neige ici MAIS J’AI DU PAIN !!! 

 

Publicités

Gastronomie belge

Il y a longtemps que je n’ai pas écrit un article dans cette rubrique ; celle de la haute gastronomie. Ou pas. Je ne parle pas de haute gastronomie lorsque je suis derrière les fourneaux mais juste de cuisine, de repas vite fait mais bien fait, pas trop gras mais gourmand (Avec l’accent de de Cyril Lignac please) et d’équilibré bien entendu !

Direction aujourd’hui dans ma cuisine.

L’année dernière j’ai écris 2 ou 3 articles sur ce sujet en te présentant des recettes autour de la courgette. Mais je te rassure, la courgette n’est pas le légume qui constitue essentiellement mon alimentation. J’essaye de varier les plaisirs (La saison de la raclette est officiellement ouverte !) Mais c’est vrai que lorsque l’on veut manger les légumes de saison, on a parfois l’impression de faire des cures de certains aliments. Et arrivée l’heure de faire les courses ou de préparer le repas, on n’a parfois encore moins d’idées avec ce type d’aliments.

Pour changer des traditionnelles « chicons gratin » (Ou plus connu sous le terme « endives au jambon »), je te montre non pas 1 mais 2 recettes autour de l’endive (Histoire que je ne fasses pas trente.six.milles articles sur ce sujet!)

Endives

L’endive n’est pas toujours appréciée à cause de son amertume mais il suffit de parfois bien l’assaisonner pour casser ce goût et lui donner sa chance dans l’assiette ! L’endive contient beaucoup d’eau et est très peu calorique. Ces teneurs en fibres et en sélénium sont très intéressantes pour l’organisme. On va la trouver sur les étals d’octobre à mai. C’est donc un légume à consommer de préférence en hiver.

  • Salade complète aux endives

Quelques cerneaux de noix, des dés de fromages et des dés de jambon, des petits croutons, une pomme et bien évidemment des endives. Pour l’assaisonnement, c’est avec du vinaigre de noix, de la moutarde et de l’huile que tout se joue.

Noix

  • Tarte tatin chèvre et endives caramélisées

Faire rissolées quelques minutes les endives coupées en deux dans le sens de la longueur dans une poele bien chaude avec du beurre. Dans un moule à manqué, dispose du beurre en morceaux et saupoudre de sucre.
Préchauffe le four à 200°C (thermostat 6-7) et en enfourne le temps que ça caramélise.

Dispose les quartiers d’endives en rosace, au fond du moule.
Coupe la bûche chèvre en tranches fines et dispose-les sur les endives.
Saupoudre d’herbes de Provence. Sale et poivre.

Recouvre avec la pâte feuilletée ou brisée, le bord de la pâte doit glisser entre le moule et les endives.
Enfourne 20 min, la pâte doit se soulever et prendre une belle couleur blonde.

Prend une assiette légèrement plus grande que le diamètre du moule, puis pose-la dessus, et d’un geste retourne l’ensemble. Attend 5 ou 6 secondes, et soulève délicatement le moule.

Salade

Ces recettes vont peut-être te paraître simplissimes. Elles n’ont pas pour but d’être très élaborées non plus, juste là pour te donner des idées de repas.  Elles sont très rapide et nous à l’appartement, on se régale avec !! Elles ne demandent pas beaucoup d’ustensiles et peut importe la cuisine que tu as, tu peux les réaliser.


L’endive n’est pas forcément facile à cuisiner et j’espère qu’avec cet article, tu auras envie de les consommer ! Je suis bien entendu preneuse d’autres recettes autour de ce légume alors n’hésite pas à me donner tes conseils en commentaire !!

Ma lessive maison

« Patati et patata,
Toute la journée, ça n’arrête pas,
Faut faire le feu et la cuisine, la vaisselle, le ménage, …
C’est vraiment de l’esclavage ! »

Loin d’être Cendrillon, j’ai eu cet air musical en commençant l’écriture de cet article et je me suis dis, pourquoi pas te le faire partager (Ne me remercie pas!) Pourquoi cette chanson? Parce qu’aujourd’hui, on est dimanche, on a changé d’heure, les journées à profiter du beau temps diminuent, l’hiver va commencer à pointer le bout de son nez et c’est souvent quand la nuit tombe que je profite d’être chez moi, bien au chaud pour faire quelques tâches ménagères comme les lessives et le repassage devant 7 à 8 ou 66 minutes ! Et dans ma démarche écolo-écono ou Zéro déchets (Appelle la comme tu veux!), j’ai voulu tester la fabrication de la lessive maison !!

Lessive maison O'Fd'A

Pourquoi ? Un grand paradoxe existe quand on sait que le but de laver notre linge est de le rendre propre et que l’on utilise pour ça de la lessive qui est tout sauf propre !! Les lessives sont de plus en plus sophistiquées, avec des promesses de plus en plus stupéfiantes : laver toujours plus vite et toujours mieux, pouvoir laver couleurs et blanc sans aucun dégorgement… Mais ces promesses ont un prix et pas des moindres pour notre porte monnaie et l’environnement !

Ma sœur a réalisé sa lessive elle-même dans un premier temps et quand elle m’a dit que c’était un jeu d’enfant pour la faire, je me suis dis pourquoi pas ! Et en effet, mettre ces idées en place, c’est très facile avec le fleurissement des actions Zéro Déchets ! J’ai utilisé pour ma part la recette du livre « Famille presque zéro déchet – Ze Guide » mais sur Internet et dans des bouquins du même style, tu en trouveras beaucoup !! A base de savon comme ici, de lierre et même de cendres, tu n’as que l’embarras du choix.

Livre Ze Guide O'Fd'A

  • 1L d’eau chaude pour 1L de lessive
  • 1 cuillère à soupe rase de cristaux de soude
  • 20g de savon de Marseille en paillettes
  • 20g de savon noir liquide
  • Quelques gouttes d’huiles essentielles de ton choix

D’ailleurs en parlant de savon, j’utilise à la fois du savon de Marseille et du savon noir liquide comme indiqué. Beaucoup de recettes indiquent uniquement le savon de Marseille et en plus grande quantité. Avec cette recette, je pense que ma lessive, lorsqu’elle refroidie, à tendance à moins gélifier mais ce n’est que des suppositions .. (Ou s’agit-il juste d’un manque d’eau par rapport à la quantité de savon?) Si tu as d’avantages d’explications, je suis preneuse !! Et pour les novices, oui la lessive maison gélifie lorsqu’elle refroidie et donc avant chaque utilisation, il faut bien secouer (Genre bien bien !!) et la lessive va se « casser ».

Je t’assure que c’est très facile de la réaliser soi-même cette lessive. Il suffit d’ajouter tous les ingrédients ensemble sauf les huiles essentielles et porter à ébullition. Une fois la lessive tiède, j’ai mis mon mélange dans une ancienne bouteille de lessive et j’y ajoute quelques gouttes d’huiles essentielles. Arbre à thé, mandarine ou lavande, je change en fonction de mes envies ! Rien de plus naturel !!!  Et pour ce qui est du prix, alors certes il va falloir acheter plusieurs produits d’un coup ce qui peut revenir un peu cher au démarrage mais au final, vu les faibles quantités de savon utilisées pour 1litre de lessive à chaque préparation, le calcul est vite fait pour se rendre compte que c’est une sacré économie de faite !

HE O'Fd'A

Et le résultat ? Je ne peux pas te dire que ma recette est la meilleure parmi toutes celles qui existent car je n’ai jusque là réalisé que celle-ci.  Cependant, j’en suis très satisfaite, mon linge est propre (C’est justement ce qu’on lui demande !) Je n’ai jusque là aperçu aucune traces blanches sur les vêtements noirs. Ma lessive maison vient à bout de toutes les tâches … MAIS comme je n’ai pas d’enfants, je ne sais pas si ça marche pour les taches coriaces …  Mon linge n’a pas vraiment d’odeurs (Adieu odeur de lessive chimique) ce qui est un peu particulier au début car on est mine de rien habitués aux odeurs artificielles mais rassure toi, on s’y fait rapidement (Après avoir reniflé et inspecté plusieurs fois mon linge après les premiers lavages !) Et si je veux le parfumer, je mets dans mon eau de repassage des HE et le tour est joué !

Ma sœur est également satisfaite de sa recette de lessive. Elle utilise pour 3L d’eau ; 60g de savon de Marseille, 6 c-à-s de bicarbonate, 150g de cristaux de soude, 20gouttes d’HE de Citron, 30g. d’HE de lavande et 20 à 30g. d’HE d’arbre à thé.

Et chaque produits du commerce peut avoir son équivalent naturel comme le vinaigre blanc qui adoucit le linge, qui préservera les couleurs de ton linge et préviendra ta machine du tartre. Pour le linge très sale, il est conseillé de la faire tremper dans de l’eau bouillante avec 1 c-à-s de percarbonate pendant la nuit ou prélaver les tâches avec du savon noir !! Pour ce qui est des tâches de vin ou chocolat, saupoudre de la terre de Sommières et laisse sécher ; une fois la poudre sèche, enlève-la avec ton aspirateur.


Alors tu es convaincue et tu veux devenir une vraie fée du logis écolo-écono ?

Des pâtes des pâtes oui mais des Panzani

Je retourne aujourd’hui aux fourneaux pour te présenter une recette à base de pâtes. J’espère te faire saliver et pour ça, je ne prend pas vraiment de risques. Les pâtes c’est LE plat facile et rapide par excellence. Le plat (Je pense!) le plus consommé par foyer (Oui Oui par foyer, je parle comme ça moi ..!) (Et pour parler nourriture tous les jours, je ne pense pas trop me tromper .. si?!)

Alors non, je ne vais pas te présenter une vulgaire plâtrée de pâtes. Je ne vais pas non plus t’expliquer comment cuire des pâtes (Faut pas abuser non plus..!) Je vais plutôt te proposer une recette originale, équilibrée, gourmande (Comme dirait Cyril Lignac avec son accent du sud) et très simple à réaliser, tu vas comprendre pourquoi !! (Petit jeu de suspense ..)

Originale. Des pâtes, ça n’a rien de bien originale.. Plutôt classique comme plat, c’est du vu et du déjà vu.. Là, je te propose une recette où tous les ingrédients vont cuire ensemble. Et quand je dis tous, je dis TOUS! Plus besoin de sortir trente six milles ustensiles pour mijoter quelque chose de savoureux (Je vend bien ma recette quand même !!) Une casserole ou une cocote te suffira. Génial non?! Alors que tu sois étudiant(e), équipé(e) d’une superbe cuisine … ou pas, plus d’excuses pour ne faire que des pâtes au beurre …. (Pas très diététique cette histoire..). Argument de plus pour faire cette recette : Qui dit cuisine, dit vaisselle. L’avantage ici, c’est qu’il n’y a qu’une casserole à laver (N’est ce pas formidable ?!)

Equilibrée. Pour faire ce type de recettes, je me base sur le livre Pasta Magique. Il existe de nombreux bouquins sur ce sujet et bien évidement, toutes les recettes ne sont pas équilibrées … (Et ça, c’est bien dommage ..!) Mais la plupart sont composées de légumes. Les quantités ne sont pas folles mais il est tout à fait possible d’en ajouter à sa guise. Personnellement, c’est ce que je fais. Les recettes sont prévues pour 4 personnes.  Je divise tous les ingrédients par 2 sauf les légumes (Déformation professionnelle?!)

Il ne faut pas oublier que les pâtes ça cuit dans l’eau (LA base.) Mais de ce fait, tous les ingrédient vont cuire dans l’eau. La quantité d’eau est hyper importante à respecter. Pour 4personnes : 75cl d’eau. Oui oui, 75cl d’eau. C’est très peu et c’est largement suffisant pour cuire l’ensemble du plat et avoir de la sauce !

Gourmande. Juste au dessus, je parle de sauce. Et oui, les One Pot Pasta, ce n’est pas sec du tout. On n’y ajoute un ingrédient crémeux pour donner de l’onctuosité et du corps à la sauce (= Amidon libéré par les pâtes + les ingrédients) (Je laisse de côté les détails, on n’est pas là pour ça !!) Un peu d’huile d’olive, du fromage frais, de la sauce tomates par exemple. Plus besoin d’ajouter un gros carré de beure pour que des pâtes ne collent plus (Et ça, c’est super formidaaable !!)

Simplicité. Ai-je encore besoin de t’expliquer les avantages de cette recette ?? (Je pense avoir fait le tour !) En 15minutes c’est cuit. Le temps de préparation n’est guère plus élevé. Couper des légumes, peser et mesurer.

Convaincu ??  Place à l’action !

Pour 4personnes ;

  • 250g de spaghetti (sèches!)
  • 200g de crevettes décortiquées
  • 2 courgettes en fines rondelles (Et oui encore une recette avec des courgettes!)
  • 200g de fromage frais
  • De l’aneth
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 75cl d’eau

Il suffit de mettre ces ingrédients dans une grande casserole en respectant l’ordre indiqué. L’ordre est important pour que les pâtes soient bien immergées dans l’eau et que la cuisson soit bonne.

On peut y ajouter du citron (zeste, jus et rondelles), 1 cube de bouillon de légumes (Attention au sel caché!), sel et poivre. Avec C*, on s’est passé de ces ingrédients que nous n’avons pas notre placard. Le goût y était quand même !!

Laisse cuire 15 minutes sur feu moyen en remuant régulièrement.
Soit plus, soit moins, il peut te rester 2cm de liquide de cuisson à la fin.

dans-lassiette

Comme dirait C* « Ca cartonne ! »

On aime faire ce type de plat rapide et complet. J’ai choisi cette recette à base de crevette pour mon blog mais il en existe plein d’autres avec de la viande blanche, rouge et poisson en tout genre. On y en a pour tout les goûts !!

Vas tu te laisser tenter ?? J’attends avec impatience tes retours !

Changement de sujet

Si tu m’as un minimum suivi (Jusque là, ça devrait aller, il n’y a désormais que deux articles …) j’aurais dû te présenter une petite création couture. Pour plus de détails, j’aurais dû te présenter la mini-jupe Sister de Vanessa Pouzet! Malheureusement, je n’avais pas le tissu adéquat et en magasin, il s’avère que ce n’est pas la saison pour en vendre … Il me faudrait un lainage pour un rendu comme celui-ci ! (Superbe non?!) La couture est donc mise de côté, sagement rangée vu la saison et l’épaisseur du tissu désiré. Le temps de l’Oise ne vaut pas celui du Sud actuellement mais tout de même, j’aurais eu un peu chaud à la taille avec ça sur les fesses !! Un chouïa trop épais, je préfère reprendre cette couture en temps voulu! Ca sera l’objet d’un nouvel article!

Ne t’inquiète pas, tu ne lis pas tout ce blabla pour rien et je te propose une recette, cette fois ci avec des légumes de saison !!!!

J’ai testé aujourd’hui, pour la première fois (et sous tes yeux ébahis! Rien que ça ..) une recette à base de courgettes façon pizza !! Un régal pour tes babines !

Je n’ai pas la chance d’avoir un jardin potager mais ma maman oui alors on en profite ! Je suis revenue les bras chargés de courgettes, fraîches, bio (et au bon goût de gratuit ahah)

Je suis novice en cuisine, je ne cherche pas à faire des repas compliqués. Mes mots clés quand je suis à la recherche d’idées sont: facile – léger – rapide !! En plus, je ne suis pas des masses équipés, j’ai un petit four étudiant donc il me faut du pratique (Tu vois, pas d’excuse pour bannir cette recette, elle est faite pour tout le monde !!)

Si les photos te donnent envie, voici la recette ;

  • 1 grosse courgette
  • 1 tomate
  • 1 boule de mozzarella
  • 3 tranches de jambon cru
  • du pesto basilic
  • du basilic
Coupe la courgette en deux
Enlève les pépins et étale 1 cuillère à soupe de pesto sur chaque face

Passe les au four préchauffé 10 minutes à 180°C
Pendant ce temps, coupe la tomates en petits dés ainsi que la mozzarella
Enlève le gras du jambon cru et couper le en lamelle

Un fois les courgettes sorties du four,
Répartis les tomates, le jambon crus et la mozzarella
Saupoudre de basilic et passez au four 15 minutes à 180°C

A servir avec du riz par exemple pour un apport en féculent et un équilibre dans l’assiette !

La courgette et les tomates vont rendre un peu de jus mais rien de grave, ça permet d’apporter un peu de sauce au riz (Chaque problème a sa solution héhé !)

L’avantage du pesto, c’est qu’il apporte du goût sans toutes les calories de l’huile que l’on aurait tendance à mettre. Pour ce qui est du jambon cru, pourquoi pas le remplacer par des lamelles de jambon blanc ! (C’est la diététicienne qui parle là!)

A toi de jouer maintenant !!!

Le rendu est plutôt chouette. Et c’était aussi bon que beau ! C* s’est régalé et c’est un plat que je vais inscrire de suite dans mon petit cahier de recette !

Et toi, t’en penses quoi ??