Ma lessive maison

« Patati et patata,
Toute la journée, ça n’arrête pas,
Faut faire le feu et la cuisine, la vaisselle, le ménage, …
C’est vraiment de l’esclavage ! »

Loin d’être Cendrillon, j’ai eu cet air musical en commençant l’écriture de cet article et je me suis dis, pourquoi pas te le faire partager (Ne me remercie pas!) Pourquoi cette chanson? Parce qu’aujourd’hui, on est dimanche, on a changé d’heure, les journées à profiter du beau temps diminuent, l’hiver va commencer à pointer le bout de son nez et c’est souvent quand la nuit tombe que je profite d’être chez moi, bien au chaud pour faire quelques tâches ménagères comme les lessives et le repassage devant 7 à 8 ou 66 minutes ! Et dans ma démarche écolo-écono ou Zéro déchets (Appelle la comme tu veux!), j’ai voulu tester la fabrication de la lessive maison !!

Lessive maison O'Fd'A

Pourquoi ? Un grand paradoxe existe quand on sait que le but de laver notre linge est de le rendre propre et que l’on utilise pour ça de la lessive qui est tout sauf propre !! Les lessives sont de plus en plus sophistiquées, avec des promesses de plus en plus stupéfiantes : laver toujours plus vite et toujours mieux, pouvoir laver couleurs et blanc sans aucun dégorgement… Mais ces promesses ont un prix et pas des moindres pour notre porte monnaie et l’environnement !

Ma sœur a réalisé sa lessive elle-même dans un premier temps et quand elle m’a dit que c’était un jeu d’enfant pour la faire, je me suis dis pourquoi pas ! Et en effet, mettre ces idées en place, c’est très facile avec le fleurissement des actions Zéro Déchets ! J’ai utilisé pour ma part la recette du livre « Famille presque zéro déchet – Ze Guide » mais sur Internet et dans des bouquins du même style, tu en trouveras beaucoup !! A base de savon comme ici, de lierre et même de cendres, tu n’as que l’embarras du choix.

Livre Ze Guide O'Fd'A

  • 1L d’eau chaude pour 1L de lessive
  • 1 cuillère à soupe rase de cristaux de soude
  • 20g de savon de Marseille en paillettes
  • 20g de savon noir liquide
  • Quelques gouttes d’huiles essentielles de ton choix

D’ailleurs en parlant de savon, j’utilise à la fois du savon de Marseille et du savon noir liquide comme indiqué. Beaucoup de recettes indiquent uniquement le savon de Marseille et en plus grande quantité. Avec cette recette, je pense que ma lessive, lorsqu’elle refroidie, à tendance à moins gélifier mais ce n’est que des suppositions .. (Ou s’agit-il juste d’un manque d’eau par rapport à la quantité de savon?) Si tu as d’avantages d’explications, je suis preneuse !! Et pour les novices, oui la lessive maison gélifie lorsqu’elle refroidie et donc avant chaque utilisation, il faut bien secouer (Genre bien bien !!) et la lessive va se « casser ».

Je t’assure que c’est très facile de la réaliser soi-même cette lessive. Il suffit d’ajouter tous les ingrédients ensemble sauf les huiles essentielles et porter à ébullition. Une fois la lessive tiède, j’ai mis mon mélange dans une ancienne bouteille de lessive et j’y ajoute quelques gouttes d’huiles essentielles. Arbre à thé, mandarine ou lavande, je change en fonction de mes envies ! Rien de plus naturel !!!  Et pour ce qui est du prix, alors certes il va falloir acheter plusieurs produits d’un coup ce qui peut revenir un peu cher au démarrage mais au final, vu les faibles quantités de savon utilisées pour 1litre de lessive à chaque préparation, le calcul est vite fait pour se rendre compte que c’est une sacré économie de faite !

HE O'Fd'A

Et le résultat ? Je ne peux pas te dire que ma recette est la meilleure parmi toutes celles qui existent car je n’ai jusque là réalisé que celle-ci.  Cependant, j’en suis très satisfaite, mon linge est propre (C’est justement ce qu’on lui demande !) Je n’ai jusque là aperçu aucune traces blanches sur les vêtements noirs. Ma lessive maison vient à bout de toutes les tâches … MAIS comme je n’ai pas d’enfants, je ne sais pas si ça marche pour les taches coriaces …  Mon linge n’a pas vraiment d’odeurs (Adieu odeur de lessive chimique) ce qui est un peu particulier au début car on est mine de rien habitués aux odeurs artificielles mais rassure toi, on s’y fait rapidement (Après avoir reniflé et inspecté plusieurs fois mon linge après les premiers lavages !) Et si je veux le parfumer, je mets dans mon eau de repassage des HE et le tour est joué !

Ma sœur est également satisfaite de sa recette de lessive. Elle utilise pour 3L d’eau ; 60g de savon de Marseille, 6 c-à-s de bicarbonate, 150g de cristaux de soude, 20gouttes d’HE de Citron, 30g. d’HE de lavande et 20 à 30g. d’HE d’arbre à thé.

Et chaque produits du commerce peut avoir son équivalent naturel comme le vinaigre blanc qui adoucit le linge, qui préservera les couleurs de ton linge et préviendra ta machine du tartre. Pour le linge très sale, il est conseillé de la faire tremper dans de l’eau bouillante avec 1 c-à-s de percarbonate pendant la nuit ou prélaver les tâches avec du savon noir !! Pour ce qui est des tâches de vin ou chocolat, saupoudre de la terre de Sommières et laisse sécher ; une fois la poudre sèche, enlève-la avec ton aspirateur.


Alors tu es convaincue et tu veux devenir une vraie fée du logis écolo-écono ?

Publicités

Du nouveau dans ma toilette !

Ca y est, j’ai franchi un pas de plus dans ma démarche éco-responsable. Elle m’est tout à fait personnelle puisque chacun fait et commence par ce que bon lui semble. Pour ma part, c’est dans la salle de bain que ça a commencé avec les lingettes lavables et désormais ma façon de me laver.

Je n’ai pas révolutionné les choses et c’est toujours avec de l’eau que tout se joue. Certain diront que seul l’eau suffit mais personnellement, je n’en suis pas encore là. S’ajoute à ça une petite action mécanique (Ou grande selon la couche de crasse) avec tout bêtement des savons solides pour les différentes parties de mon corps. Bim Bam Boum, tu fais le lien dans ta tête, qui dit éco-responsabilité dit action zéro déchets et là, on peut dire que je m’en sort plutôt bien : petit emballage plastique ou boites en cartons, on est bien loin des flacons de 200ml.

Mon plus gros changement, ça a été au niveau des cheveux. Les shampoings du commerce sont parmi les produits cosmétiques les plus polémiques. Il contiennent pour beaucoup des sulfates réputées irritants au long terme, des silicones et polymères. Mais outre les produits nocifs pour notre santé, c’est suite à une perte de cheveux assez importantes que j’ai décidé de passer à l’action. Nul besoin de me rendre dans un magasin bio, c’est en faisant mes courses chez Monsieur Leclerc que j’ai pu mettre facilement mes idées en place. Et oui, chez Leclerc !! Cette enseigne offre désormais des shampoings solides de la marque Ma Provence au prix de 3.5€ !!!

En forme de donut, ce savon de 85g permet de réaliser entre 40 et 50 lavages, soit autant qu’avec 500 ml de shampoing liquide (Ce qui représente environ 2 flacons !!) A base d’argile jaune naturelle certifié par Ecocert, cette terre volcanique est riche en minéraux, stimulante et tonifiante. Pour cheveux normaux, ce donut est 100% végétal, sans conservateur ni colorant.

20170902_105700

Ca forme est plutôt surprenante pour un shampoing mais niveau utilisation, je suis conquise !! Enfin, pour tout t’expliquer, au début j’étais septique mais je me disais que c’était sûrement la transition entre un shampoing « chimique » et naturelle. Et puis, j’ai compris après quelques shampoinnages (Eurêka!) qu’il fallait frotter le savon directement sur son cuir chevelu et non dans ces mains. Et ça, je peux dire que ça a révolutionné mon lavage !!! J’ai eu enfin l’impression d’avoir du savon sur ma tête pour me laver et d’avoir une texture moussante et onctueuse comme on peut en avoir l’habitude (Au début j’avais l’impression de frotter mes cheveux qu’avec de l’eau .. en plus que ça soit désagréable, mes cheveux n’étaient pas propres..) (J’te raconte pas la galère et ma déception ……)

Conclusion : Shampoing solide Ma Provence validé et recommandé (En frottant directement le savon sur ces cheveux, bien sûr !!!!)

Pour ce qui est du corps et du visage, là encore je ne jure que par les savons solides. Economique & Ecologique, autour du lavabo ou dans la douche, on retrouve le classique savon de Marseille et un doux savon au lait d’ânesse. Dans la douche, je te recommande de mettre tes savons à l’abri de l’eau pour qu’ils ne fondent pas en deux-deux. Chez nous, c’est un Tupperware qui restait au fond du placard qui fait l’affaire !!

20170902_105144-e1504517189430.jpg

On utilise le savon de Marseille au karité pour notre corps. Il n’irrite pas la peau et mousse agréablement bien. Pour ce qui est du savon au lait d’ânesse, on l’utilise globalement que pour le visage, le cou et le décolleté. Là où la peau est plus fine et sensible. Il est sans parfum et j’ai choisi ce savon car utilisé en soins cutanés, il est régénérant, restructurant, adoucissant, nourrissant et retenseur (Rien que ça !!!) Il préserve ainsi la peau du relâchement en lui conservant toute son élasticité. Tu me diras sûrement que je suis plutôt jeune pour penser à ça et je te répondrai simplement qu’il vaut mieux prévenir que guérir !

C’est en magasin bio que j’ai trouvé ces 2 savons donc pas de questions à avoir sur leurs compositions mais si tu doutes de ton côté, je t’envois sur le site La Vérité des Cosmétiques. Très pratique, ce moteur de recherche permet de nous informer sur un composant cosmétique particulier et de déterminer le profil complet d’un produit en fonction d’une échelle de notation.


Et toi, ça dis quoi dans ta salle de bain ? Plutôt liquide ou solide ?